Articles

4 jours sur SERIFOS Island

 

Serifos Island

Une petite pause à Serifos Island

Lorsque je prépare mes voyages dans les Cyclades, j’ai pour habitude de m’y prendre très tôt pour la réservation d’un véhicule. En général, j’ai une préférence pour louer des quads cependant à Serifos ça s’est passé carrément autrement.

Malgré que je m’y prenne en février, et tous les autres mois jusqu’à mon départ, entre la patience dont il a fallu s’armer pour obtenir une réponse et la nouvelle loi Grecque qui est passée en mars, enfin bref, plus aucune disponibilité de véhicule sur Serifos que ça soit voiture, moto, scooter ou quad NADA !

A mon arrivée, j’ai retenté ma chance vers les 4 loueurs présents sur l’île, toujours rien. Plus que motivée, j’ai donc tenté d’approcher pas mal de locaux pour trouver mon bonheur. Je sais trop à quel point sans véhicule le séjour peut parfois virer à une impression de « j’ai n’ai pas réussi à parcourir tous les recoins que j’avais envie ».

Bon, puisque le sort s’acharne, on fera sans, on marchera, grimpera un peu, beaucoup voire énormément plus:-)

Grèce_serifos_map

Serifos map

Jour 1 : je prends mes marques, regarde le plan, et décide de l’itinéraire du jour, ça sera marche dans le sud de l’île jusque Kalo Ambeli puis Vagia, Koutalas et Ganema.

Je séjournais à Livadi et ai mis 1h40 à petons pour rejoindre la sublime plage déserte de Kalo Ambeli, on m’avait dit que le lieu était beau mais je ne m’attendais pas à aussi joli.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Son sable est fin, par contre il n’y a pas d’ombre donc libre choix à vous de vous construire une cabane ou d’apporter votre parasol. Par contre par pitié évitez les abris en toile type tente sur les plages, c’est vraiment insupportable d’en trouver une juste devant soi. D’ailleurs, souvent quand tu reviens de te baigner, des petits malins se sont impoliment installés, là juste devant toi et ce même si la plage est grande avec peu de monde, ils s’en fichent royalement, ils se doutent pourtant bien que leur geste pourri « ton » moment, « ta » vue, toi qui est juste derrière. Allez faites un effort on banni ce genre d’équipement  pour le bien-être de tous ! Désolée, c’était mes quelques lignes coup de gueule mais bon j’ai bien le droit j’suis sur mon blog quand même:-)

serifos island

Alors dans cette petite crique, quoi qu’elle ne soit pas si petite, je ne serai trop vous conseiller de faire un dernier petit bain (histoire de vous rafraîchir) avant de la quitter car la côté qui vous attend jusqu’à la grande route, si vous avez fait le choix de venir par vos propres moyens, est belle par la vue qu’elle vous offre mais elle est tout aussi belle que cauchemardesque !

Ensuite, pour rejoindre les villages précédemment cités sans véhicule, n’ayant plus de force, j’ai fait appel à l’âme charitable des Grecs en faisant du stop. Notez que sur Serifos j’ai opté souvent pour cette solution car les horaires des bus ne me convenaient pas, eh bien il ne m’a jamais fallu plus de 10mn pour que quelqu’un s’arrête et me fasse profiter de son bolide.

A Koutalas, je pensais trouver un petit village , histoire de me restaurer mais non, Koutalas est une plage (galet et sable), il faudra passer de l’autre coté et retourner à Ganema pour trouver une taverne. Cette plage est jolie mais il y a trop de monde à mon goût, ce qui est normal puisqu’ici un bus local fait la navette depuis Livadi, conclusion les gens marchent peu sous la chaleur alors si vous êtes plutôt amateurs de plages désertes ou quasi désertes, marchez un peu !

Pour le deuxième jour, j’ai choisi de me diriger vers l’est de l’île. Après une bonne heure de marche vous trouverez 4 plages : Lia, Agios Sostis, Psili Amos et Agiannis – en remontant plus vers le nord il y en a 2 autres mais étant à pied, j’avoue avec la chaleur, j’ai fait un stop à la 4ème.

Serifos Island

Serifos Island

Agiannis est une plage de sable doré et de galets, comme l’île est très venteuse ici la mer est plus agitée et vous pourrez sauter dans les vagues.

Serifos Island

Serifos Island

Sur le chemin de l’aller, j’avais pu observer Chora qui surplombe la montagne, le village cycladique typique de Serifos. De loin on a juste l’impression que ce sont des neiges éternelles. Cette beauté n’étant pas si loin à vue d’oeil des plages de l’est, j’ai opté pour la rejoindre à pieds mais découragée par ce que m’annonçait Google map en trajet, j’ai décidé d’essayer de couper par les montagnes.

Très bonne idée, je ne vous cache pas que les montées ne furent pas difficiles pour ne pas dire extrêmement difficiles mais tous les panoramas offerts en route étaient juste grandioses, donc malgré le soleil trop présent, le vent trop fort, le mal aux guibolles, je ne regrette à aucun moment d’avoir pris cette décision pour rejoindre Chora.

Chora comme je vous le disais plus haut est un village tout de blanc et bleu vêtu dans la montagne, c’est le genre de village splendide que l’on trouve dans toutes les cyclades. Il est bon de s’y perdre, d’observer les vues de tout là-haut. Sur la place centrale vous trouverez toutes sortes de bar (ici je n’emploie pas le mot taverne car il n’y a pas grand choix pour se restaurer, ce sont plutôt du snacking), se poser ici, devant l’église pour siroter une boisson fraîche après tous ses efforts est une récompense inévitable.

Si vous souhaitez manger dans les hauteurs, 5 tavernes se trouvent un peu plus bas de la place principale, si vous ne trouvez pas votre bonheur, rejoignez le port (un transfert durant la haute saison circule toutes les heures) puis si vous le ratez eh bien un peu de courage Chora n’est qu’à 5km de Livadi.

Pour ma part mon 3ème jour à Serifos était quasi semblable au 1er, il est vrai qu’avec tous ces kilomètres parcourus la veille, j’avais envie de me poser un peu avant de partir vers la découverte d’une autre île.

Ma dernière journée sur l’île je l’ai consacré à me détendre sur la plage de ma résidence pour patienter jusqu’à l’arrivée de mon bateau qui me portera vers Kythnos.

Bon vous l’aurez compris à Serifos, comme dans beaucoup de cyclades d’ailleurs, l’idée est de se laisser aller au rythme de vos envies que vous soyez marcheurs où le style à glandouiller sur la plage, il y en a pour tout le monde.

Je pensais souffrir pas mal du fait de ne pas être véhiculée mais en toute sincérité ça ne m’a pas plus déranger que cela. Il m’aura fallu fournir un peu lus d’efforts mais rien de démotivant et puis quand j’étais vraiment au bout, j’ai levé le pouce et n’ai jamais attendu très longtemps. Merci à mes amis Grecs

Que faire à Serifos :

  1. Des randonnées, plusieurs parcours sont possibles. Sur le port non loin de la station de bus se trouve une pancarte vous les retrouverez toutes.

  2. Visiter le village de Hora

  3. Se perdre dans les montagnes

    Serifos Island

    Serifos Island

  4. Profiter de la diversité des plages qui s’offrent à vous

  5. Dîner dans une taverne traditionnelle Grecque sur le port, enfin ça c’est la base dans toutes les îles lol

Comment s’y rendre ?

  1. Liaisons régulières en saison avec le Pirée

  2. contacter Euromer

 

A LIRE SUR LE MEME THEME :

Grèce – Hôtel Phidias Piraeus

Tinos – Taverne SANTO ALATI

Quand l’île de Tinos te met à l’honneur

Tinos, la Fondation culturelle

Tinos– Le Village de Triantaros

Tinos – Taverne chez Thérèsa

Tinos – Le Village de Pyrgos et son musée

Tinos, la discrète des cyclades, le film …

Sifnos – Armonia Studios

Sifnos autrement- Des sentiers splendides

Milos – Un petit coin de bout du monde – Taverne PSARAVOLADA

Amorgos – La taverne KAMARA – Vue à en couper le souffle !

Naxos – Comment circuler en bus ?

Naxos – Location véhicule

Paros – Comment se rendre à la plage d’argile ?

 

2 réponses »

Laisser un commentaire